sur ce site sur le Web

Get a Search Engine For Your Site















Population actuelle
citoyens

"Basil et Victoria", un joli retour pour Edith
Par Fabrice Leduc

 

Edith a fait un beau retour cette année dans la nouvelle collection Les 3 Masques des Humanoïdes Associés, avec la reprise du premier tome de "Basil et Victoria". Une série située dans le Londres crasseux où sévissait Jack the Ripper pour rejoindre le quotidien peu rassurant et fort difficile de deux enfants aussi abandonnés que pauvres.
Je me souviens d'autant plus de cette série très attachante scénarisée par Yann que j'avais pu rencontrer Edith lors du Festival BD de Saint-Malo en 1992 et que cette dessinatrice m'avait alors réalisé une belle dédicace pour la revue "Planète à Vendre !" où je sévissais. De l'importance de ces petits souvenirs impérissables.


Bref, "Sâti" était alors déjà sorti (octobre 1990 Humanoïdes Associés), ouvrage où nos deux sales gosses survivaient de chasse aux rats, accompagnés de leur chien Cromwell et bientôt flanqués d'une petite indienne, fille de Maharadjah, errant dans des rues peu sûres pour échapper aux flammes d'un sacrifice mortel.
Ce titre devait lui donner un Alph'Art à Angoulême au titre de meilleur premier album et c'est une très bonne chose qu'en fin d'année 2002, le lancement de la collection Les 3 Masques (avec le magnifique "Gargouilles # 1 : Le Voyageur" - par D-P Filippi et J. Etienne, lui aussi gratifié d'un Prix Libraire ces derniers temps) permette la remise sur le marché d'une édition en grand format de "Sâti", sous une couverture inédite.
On retrouve le style très crayonné d'Edith, des couleurs peut-être un peu sombres mais qui rappellent que la bande dessinée, avant de se répandre par palettes graphiques, se réalisait entièrement à la main.
Un art ici bien reconnu puisque cette nouvelle édition vaut à Edith le grand Prix 2003 du Festival d'Antibes ! Je ne cache pas ma joie, il n'y a pas de raison.

Bravo donc à Edith qu'on attend maintenant pour le retour du second tome, "Jack" (août 1992 Humanoïdes Associés) et qui va, lui aussi, connaître une nouvelle édition en grand format le 25 novembre 2003.
Cette fois, nos gamins sont toujours flanqués de Sâti mais le trio va devenir quatuor avec la rencontre de Kangourou, un nègre (comme on dit à l'époque) qui traine la cloche dans les mêmes lieux de misère qu'eux! Les descriptions de dortoirs de fortune, des boulots dégueulasses qu'on donne à ces enfants et de l'irrespect total du bourgeois pour ces miséreux (scène de pédophilie) sont tout à fait répugnants. A l'image de Moore pour son "From Hell", Yann et Edith faisaient déjà une sacrée descente dans les bouges de Whitechapel alors qu'on découvrait la première victime de Jack !!
Bien entendu, en dehors de leurs petits conflits de jalousie, Basil et Victoria auront d'autres événements plus tragiques à gérer, croisant l'ombre sordide de l'homme en noir et donnant au final un règlement de l'affaire en partie inédite et totalement cynique, nous entrainant tout de même jusqu'au chevet de cette brave reine Victoria !!
1992, et oui, c'est sur cet album qu'Edith me fît cette démonstration de gentillesse, par un accueil tout à fait chaleureux et un petit croquis tout à fait original.
Maintenant, je souhaite que les auteurs aient de nouveaux projets dans leurs cartons pour faire évoluer nos deux juvéniles canailles, entre critique sociale, cruauté humaine et cette petite chanson d'amour que Basil et Victoria n'ose encore totalement fredonner.
On vous attend... avec impatience.

Et si vous tombez sous le charme du talent d'Edith, qu'elle a beaucoup utilisé dans l'illustration de livres pour la jeunesse, n'oubliez pas qu'elle a aussi dessiné les délirantes aventures du peintre "Eugène de Tourcoing-Startec", imaginées par Corcal pour une série intitulée "Montmartre No Future" (Casterman) justement restée sans futur. On se demande bien pourquoi, tant cette folle aventure recelait de surprises et de rebondissements aussi abracadabrantesques (c'est comme cela qu'il dit ??) qu'amusants.
Avec le même scénariste, elle réapparaît ensuite pour "Le Trio Bonaventure", nouvelle série pour la collection Jeunesse des éditions Delcourt, qui connaitra autant de succès auprès des jeunes pousses que des vieux briscards !! Là aussi, on attend une suite.

(23/11/2003) Fabrice Leduc